VIAC calcule le rendement pondéré dans le temps (TWR pour time weighted return), qui peut parfois être difficile à interpréter (voir Academy).

Si tu détiens plusieurs portefeuilles, tu peux avoir un rendement total pour tous les portefeuilles qui ne doit pas nécessairement se trouver entre les rendements individuels du portefeuille. C’est tout sauf intuitif, mais cela peut être expliqué dans l’exemple suivant:

Nous avons deux portefeuilles. Au cours de la période 1, nous avons CHF 900 sur le portefeuille 1 et CHF 100 sur le portefeuille 2 (l’espace vert à l’arrière-plan reflète la part du portefeuille 1 et est donc plus grand). Le portefeuille 1 affiche un rendement de 3% et le portefeuille 2 un rendement de 1%, ce qui donne un rendement total pondéré de 2.8% – dans la période 1, le rendement total est donc dominé par le portefeuille 1 en raison de la répartition de l’actif. Au début de la période 2, nous déposons CHF 8’000 sur le portefeuille 2, ce qui correspond exactement à la rotation de la répartition de l’actif (environ 90% des actifs se trouvent alors dans le portefeuille 2). Le portefeuille 1 réalise un rendement de 1% à la période 2 et le portefeuille 2 un rendement de 5%. Au total, nous obtenons un rendement total pondéré de 4.6% au cours de la période 2, car la plupart des actifs se trouvent maintenant dans le portefeuille 2.

Le portefeuille 1 s’est donc mieux comporté à la période 1, le portefeuille 2 s’est mieux comporté à la période 2. Sur les deux périodes, le rendement du portefeuille 1 est d’environ 4.0% et celui du portefeuille 2 de 6.1%, mais le rendement total sur les deux portefeuilles et les deux périodes est de quelque 7.5% au total. Cela s’explique par le fait que le dépôt sur le portefeuille 2 a été effectué exactement au bon moment. En raison de l’importance des dépôts au début de la période 2, la répartition de l’actif s’est inversée, le rendement total de la période 2 est alors dominé par celui du portefeuille 2.

Conclusion
Selon le timing des dépôts, le rendement total peut donc être moins intuitif que les rendements individuels du portefeuille. Cet effet est possible avec un bon et un mauvais timing.