On distingue deux catégories de véhicules de placement dans les offres bancaires d’épargne-placement:

Fonds actif

  • Le fonds actif vise un rendement plus élevé que l’indice sous-jacent. Sa gestion consiste à analyser les titres du fonds et à influer activement sur leur pondération.
  • Le fonds actif convient à tous ceux qui font confiance au gestionnaire de ce fonds et qui sont prêts à payer davantage pour ce service.

Fonds passif

  • Le fonds passif est un véhicule de placement (ETF ou fonds indiciel) fondé sur un indice sous-jacent qu’il réplique de manière aussi précise que possible. Sa gestion supprime de coûteuses recherches, les frais de gestion d’un tel fonds sont donc nettement moins coûteux.
  • Le fonds passif convient à ceux qui souhaitent investir à peu de frais en touchant un marché entier en une seule transaction.

Nombreux sont les fonds actifs qui ratent leur cible parce qu’ils n’arrivent pas à générer un rendement supérieur à celui de l’indice sous-jacent, lorsqu’on compare les résultats sur le long terme, après déduction de tous les coûts. Les gestionnaires de fonds actifs étant souvent dans l’impossibilité de remplir leur promesse, les fonds passifs ont recueilli un nombre croissant d’adeptes au cours de ces dernières années, car ils sont meilleur marché. Leur avantage principal est justement l’idéal pour le 3e pilier, dont l’horizon de placement s’inscrit dans le long terme: l’effet boule de neige des intérêts composés est maximal grâce aux petites économies cumulées sur le long terme, ce qui génère une importante plus-value indépendamment de la volatilité des marchés.