En principe, les avoirs du pilier 3a doivent être retirés au plus tard jusqu’à l’âge ordinaire de la retraite AVS, soit 64/65 ans. Le retrait peut toutefois être reporté de cinq ans supplémentaires, jusqu’à l’âge de 69/70 ans au maximum, tant qu’un revenu soumis à l’AVS est perçu après la retraite. En cas de poursuite de l’activité professionnelle avec un revenu soumis à l’AVS, il est possible de continuer à cotiser au pilier 3a jusqu’à l’âge de 69/70 ans au maximum.

Le montant des cotisations autorisées correspond aux cotisations maximales habituelles. Pour les employés affiliés à une caisse de pension, c’est le petit montant maximal du pilier 3a qui s’applique, et pour les indépendants sans caisse de pension, le grand montant ou au maximum 20% du revenu net de l’activité.

Puis-je encore cotiser au pilier 3a l’année de ma retraite ?

Oui, il est possible d’effectuer des versements l’année de la retraite jusqu’au moment du départ à la retraite. Le montant des versements dépend à nouveau de l’existence ou non d’une affiliation à une caisse de pension. En revanche, le fait de ne travailler effectivement que pendant une fraction de l’année ne joue aucun rôle. Même si l’âge de l’AVS est atteint à la mi-janvier, il est encore possible de verser de l’argent dans le pilier 3a début janvier. Cela vaut également pour d’autres motifs de retrait, comme par exemple le départ de la Suisse. Il convient toutefois de clarifier séparément si cela vaut la peine sur le plan fiscal (cela dépend du revenu, du lieu de résidence, etc.)

Remarque:
Si tu as plusieurs comptes du pilier 3a, il est recommandé de répartir le retrait de ces comptes 3a sur plusieurs périodes fiscales. Cela permet de « casser » la progression fiscale et de réduire la charge fiscale totale.

Preuve de la continuation

Avant leur départ à la retraite, les clients VIAC reçoivent automatiquement un e-mail contenant le formulaire de demande de maintien de la prévoyance. En plus du formulaire signé, la fondation a également besoin de l’attestation de travail suivante:

Employé: Une confirmation écrite de l’employeur attestant de l’exercice d’une activité lucrative même après avoir atteint l’âge de l’AVS.

Indépendants: une confirmation actuelle de la caisse de compensation AVS, qui montre que les cotisations AVS continuent d’être versées.

Cette preuve doit être fournie une seule fois. Si l’activité professionnelle devait prendre fin, la fondation doit en être informée. Dans ce cas, la relation 3a doit être soldée, les versements ne sont plus possibles.