VIAC se démarque par son système intelligent d’équilibrage, qui permet de proposer une commission à un taux extrêmement avantageux. Le négoce mensuel consiste à concentrer d’abord les ordres de tous les clients, qui sont équilibrés autant que possible en interne. Les spécialistes parlent ici de «pooling» et de «netting». Cette gestion intelligente permet de réaliser des économies substantielles sur les frais de gestion, un avantage dont les clients VIAC bénéficient à travers un taux de commission sans concurrence.

Voici un exemple pour t’expliquer le mécanisme et les avantages du pooling et du netting.

Max, Erika et Lisa ont contracté chacun un pilier 3a chez VIAC. La surveillance automatique de leurs portefeuilles exige un rééquilibrage mensuel (ce que nous appelons le rebalancing) correspondant aux ordres suivants: vente de respectivement 30 et 20 CHF au poste des actions suisses pour Max et Erika; achat de 100 CHF au poste des actions suisses pour Lisa. Le «pooling» consiste à concentrer les transactions d’achat et de vente. Dans notre exemple, l’ordre de vente «poolé» est de 50 CHF (30 pour Max et 20 pour Erika) et l’ordre d’achat est de 100 CHF (100 pour Lisa). Le «netting» consiste à équilibrer en interne les ordres de vente et les ordres d’achat après pooling. Dans notre exemple, l’ordre de vente de 50 CHF (30 pour Max et 20 pour Erika) est transféré directement en interne sur le compte de Lisa. Lisa reçoit donc déjà 50 CHF pour son poste actions suisses sans ordre de négoce externe. Seul le différentiel (Lisa a besoin d’un complément de 50 CHF en actions suisses) fait l’objet d’un ordre négocié en externe.

Cette double opération de pooling et de netting permet d’agréger les ordres d’achat et de vente et de les équilibrer en interne, de sorte que seul le différentiel est finalement négocié en externe. Les clients VIAC profitent ainsi de deux avantages essentiels:

  • La double opération de pooling et de netting réduit le volume des ordres de négoce à seulement une transaction d’achat ou de vente par poste. Les économies réalisées sur les frais de gestion profitent aux clients VIAC à travers une commission de gestion à taux modique.
  • Les ordres de négoce occasionnent non seulement des frais de transaction, mais encore d’autres coûts, par exemple la marge entre taux acheteurs et taux vendeurs, les droits de timbre, les primes de change sur le cours des devises étrangères en cas de changement de devises. Ces coûts dépendent directement du montant négocié. Supposons que ces coûts soient de l’ordre de 1% dans notre exemple. Sans netting, l’ordre de vente de 50 CHF coûte donc 0.5 CHF (Max et Erika paient respectivement 0.3 et 0.2 CHF). L’ordre d’achat pour 100 CHF coûte 1 CHF (Lisa paie 1 CHF). Les coûts de négoce se montent donc globalement à 1.5 CHF pour nos trois clients. Le netting permet de négocier uniquement le différentiel (50 CHF), ce qui ramène les coûts de négoce à 0.5 CHF. Le netting réduit donc les coûts de négoce de deux tiers, les ramenant de 1.5 à 0.5 CHF. En clair, nos trois clients ne paient pas 1%, mais seulement 0.33% sur le montant négocié (Max ne paie plus que 0.1 CHF au lieu de 0.3, etc.). Cette économie est entièrement reportée sur les clients VIAC. Les coûts englobant la marge entre taux vendeurs et taux acheteurs, les droits de timbre et les primes de change sur le cours des devises étrangères peuvent même s’annuler si les volumes d’achat et de vente sont identiques. Les clients VIAC profitent ainsi des économies réalisées à tous les échelons grâce à notre système intelligent d’équilibrage.