Oui, il y a une commission de change. Mais VIAC a mis en place un système intelligent de compensation qui ramène la commission de change à 0% dans le cas idéal, c’est-à-dire quand le volume cumulé des achats de devises est identique à celui des ventes le jour du rééquilibrage. Si les volumes d’achat et de vente ne sont pas identiques, la banque facture une commission ordinaire de maximum 0.75% sur le différentiel de devises à vendre ou à acheter. Les coûts qui en résultent sont ensuite répartis sur l’ensemble des clients, d’où une réduction massive de la commission de change (voir Academy pour en savoir davantage). Historiquement, les coûts annuels moyens sont inférieurs à 0.05%, toutes stratégies confondues. Ces commissions ne sont en général pas communiquées, voire même dissimulées au client par les autres intermédiaires financiers.