Non. Ton capital de libre passage est exonéré de l’impôt sur la fortune, de l’impôt sur le revenu et de l’impôt anticipé. Il est fiscalisé à un taux réduit au moment de son versement à l’âge de la retraite.