Cette procédure permet de garantir que la couverture de base soit effectivement versée lors d’un sinistre. Si nous ne procédions pas à un tel examen de santé, il se pourrait qu’un versement soit éventuellement refusé en cas d’existence de maladies antérieures.