Dans la plupart des cas, le capital de libre passage se compose de deux segments, le segment dite „obligatoire“, prescrite par la LPP, et le segment dite „surobligatoire“. La répartition entre les deux segments doit pouvoir être démontrée en tout temps. Avec VIAC, tu as la possibilité de différencier ta stratégie de rendement, en optant par exemple pour une stratégie moins risquée (max. 80% des actions) pour le segment obligatoire, destinée à couvrir le minimum vital, que pour le segment surobligatoire (jusqu’à 97% des actions). Par défaut, la stratégie d’investissement est la même pour les deux segments.